Le bal de classe
 

La tradition du bal de classe remonte au temps ou les jeunes garçons de la commune se regroupaient en classe avant leur passage devant le conseil de révision.

Les jeunes conscrits

En 1798, Jourdan fait voter une loi qui rend le service militaire obligatoire. Tous les hommes en âge de porter une arme doivent effectuer un service militaire d'une durée de 5 ans.

Les conscrits (personnes inscrites ensemble sur une liste), sont tirés au sort (loi de 1804). Les recrues passent alors un rapide examen médical devant le conseil de révision qui évalue leurs aptitudes. Le remplacement qui est interdit dans un premier temps, sera accepté en 1802 devant la pression de la bourgeoisie.

En 1815, devant l'impopularité de la conscription, les autorités décident de la supprimer. Elle est rétablie trois ans plus tard !

Après les guerres de l'empire, la France voit son armée réduite à neant. La loi dite Gouvion Saint Cyr de 1818, prévoit un contingent de 40.000 hommes et la durée du service militaire passe à 6 ans. Elle évolue même à huit années de service en 1829 !

Il faut attendre 1905 pour voir la fin du tirage au sort. Le service militaire devient personnel et obligatoire pour une durée de 2 ans. Toute dispense est exclue. En 1913, la durée est augmentée de 2 à 3 ans.

Alfred Bisiaux

Un exemple, la classe 1908

Messe de départ pour l'armée de la classe 1908

Poilus Armand Désiré BERA

Né le 29/06/1888 à Haspres, fils de François Joseph et Julie Couet, exercant la profession de machiniste.

Incorporé au 27° RA, première batterie le 08/10/1909, envoyé en disponibilité le 24/09/1911. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914. Arrivé au 27°RA le 03/08/1914.

Retiré à Haspres, rue de la fontaine. Affecté à la défense contre les aéronefs du 15° RA hippomobile. Libéré de toutes obligations militaires le 15/10/1937.

Cité à l'ordre du régiment le 08/10/1916, décoré de la croix de guerre le 11/10/1916 : Faisant partie d'un détachement de liaison à sauvé d'une mort certaine plusieurs officiers et sous officiers d'infanterie que des obus lourds avaient asphyxiées.

Poilus Edouard LEDUC

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Edmond BERA

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Pierre Joseph BOUCLY

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Charles BUISSET

Né le 01/10/1888 à Haspres, fils de Charles Emile et de Célestine Denis, exercant la profession de cultivateur.

Incorpoé au 15° RA le 07/10/1909. Réformé le 24/03/1911 pour hernie. Certificat de bonne conduite accordé. Classé au service armé par la commission de révision de Béthune le 17/12/1914. Appelé à l'activité au 15°RA et arrivé au corps le 21/0/1915. Passé au 62°RA le 13/08/1916. Passé au 63°RA le 01/07/1917. Placé en sursis au titre de cultivateur chez Buisset Emile jusqu'au 31/07/1918. Envoyé en congé illimité le 24/07/1919. Se retire à Haspres, rue de Fleury. Libéré des obligations militaires le 15/10/1937.

Poilus Victor CAFFIAUX

Né le 04/05/1888 à Haspres, fils d'Edouard et de Irma Meriaux, exercant la profession de tisseur.

Incorporé au 28° Régiment de dragon le 01/10/1909. Envoyé en disponibilité le 24/09/1911, certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914, arrivé au 162°RI le 03/08/1914. Fait prisonnier du bois d'Haumont le 21/01/1916. En internement à Minden, rapatrié le 13/07/1919.

Envoyé en congé illimité le 13/07/1919 par le 127° RI. Décédé à Haspres le 27/03/1935.

Poilus Pierre CATTIAUX - 91° Infanterie, Mezières

Poilus François Appolinaire COLIN

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Emile COUET

Né le 21/11/1888 à Haspres, fils de Domitien et de Amélie Mériaux, exercant la profession de basculeur.

Incorporé au 15° RA le 06/10/1909, passé au 17°RA le 30/09/1910. Envoyé en disponibilité le 24/09/1911. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914, arrivé au 17°RA le 03/08/1914. Envoyé en disponibilité le 02/04/1919, se retire à Haspres, rue de la fontaine. Libéré des obligations militaires le 15/10/1937.

Poilus Charles DHAINAUT

Né le 10/10/1888 à Haspres, fils de François et de Domitilde Augustine Telle, exercant la profession de bourrelier.

Incorporé au 1° escadron du train le 06/10/1909. Envoyé en disponibilité le 24/09/1911. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914. Arrivé au 1° escadron du train le 03/08/1914. Passé au 101° RA lorde le 01/02/1917. Envoyé en congé illimité le 16/07/1919, se retire à Haspres, rue de Cambrai. Libéré des obligations militaires le 15/10/1937.

Poilus Jean Baptiste Maurice Alexis DHAUSSY

Fils de Jacques Louis François Joseph et de Marie Joseph Boucly, exercant la profession de cultivateur.

Incorporé au 151° RI le 07/10/1909. Réformé par la commission spéciale de Verdun du 02/12/1910 pour otite moyenne chronique gauche et perforation du tympan. Maintenu reformé par le conseil de révision de la Seine Inférieure du 07/12/1914. Classé service auxiliaire "otite double" par la commission de réforme de Dieppe du 20/03/1917.

Appelé à l'activité le 15/05/1917 affecté au 39°RI. Déclaré apte à faire campagne par la commission de reforme de Rouen le 21/09/1917. Placé en sursis au titre de Cultivateur chez Dhaussy Boucly à Haspres jusqu'au 15/09/1919.

Envoyé en congé illimité le 25/02/1920, se retire à Haspres, rue de la ville.

Affecté au 509° Régiment de char de combat le 30/12/1925. Libéré de toutes obligations militaire au mois d'octobre 1937

Poilus Louis DUFOUR

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Désiré Charles GERARD

Né le 25/06/1888 à Haspres, fils de Désiré Adolphe et de Elisa Dhainaut, exercant la profession d'ouvrier meunier.

Incorporé au 148° RI le 09/10/1909, réformé au mois de novembre 1909. Décédé à Valenciennes le 07/09/1916 à Valenciennes.

Poilus Alphonse LAMOTTE

Né le 29/08/1888 à Haspres, fils d'Alphonse et Marie Gaudry, exercant la profession de chaudronnier.

Incorporé au 2° bataillon d'artillerie à pied le 08/10/1909. Passé le 01/03/1910 au 1° RA à pied. Envoyé en mobilité le 24/09/1911. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914. Arrivé au 1° RA à pied le 02/08/1914. Fait prisonnier de guerre à Maubeuge le 07/09/1914, en internement à Friedrichsfeld. Rapatrié le 02/08/1918.

Envoyé en congé illimité le 02/12/1919. Affecté à la défense contre les aéronefs au 15° RA hippomobile. Libéré des obligations militaires le 15/10/1937. Réside en 1927 au Cateau.

Poilus François LAMOTTE

Né le 16/03/1889 à Haspres, fils de François et de Marie Joseph Lemoine, exercant la profession d'ouvrier d'usine, convertisseur aux forges et aciérie du Nord à Valenciennes.

Incorporé au 40° RA le 03/11/1909. Envoyé en disponibilité le 23/10/1911. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914. Arrivé au 40° RA le 30/08/1914. Passé au 225° RA le 01/04/1917. Envoyé en congé illimité le 01/04/1919.

Poilus Ernest LECLERCQ

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Jules MERCIER

Né le 18/01/1888 à Haspres, fils de Pierre Georges et de Augustine Pol, ouvrier d'usine.

Parti au 322° d'infanterie en campagne le 11/08/1914. Décédé le 08/04/1917 par submersion, déposé à l'hôpital militaire de Villemain à Paris. Son nom figure sur le monument aux morts.

Poilus Arthur MORELLE

Né le 05/03/1888 à Haspres, fils de Iréné et de Lienne Lekieffre, exercant la profession de tisseur. Classé soutien de Famille.

Incorporé au 127° RI le 06/10/1909. Soldat de seconde classe, envoyé en disponibilité le 24/09/1911

Rappelé lors de la mobilisation générale le 03/08/1914 au 127°RI. Passe au 8°RI le 7/12/1916. Envoyé en congé illimité le 25/03/1919. Se retire à Thiant, rue Carnot.

Poilus Jules HALLIEZ

Né le 31/03/1888 à Haspres, fils de Henri et d'Adolphine Delsart, exercant la profession de chaudronnier. Domicilié à Haveluy. Marié le 26/04/1920 à Véronique Cavro (Lieu Saint Amand).

Mobilisé, il ne peut rejoindre son régiment. Affecté au 127° RI le 21/02/1915. Participe aux combats contre l'allemagne du 21/02/1915 au 15/07/1915.

Décède le 01/06/1951 à Lieu Saint Amand.

Poilus Joseph SACCAZIN

Haspres 59198 Mort pour la France

Poilus Augustin SELLIEZ

Né le 16/08/1888 à Haspres, fils de Jean Baptiste et Eugénie Lemoine, exercant la profession de machiniste à la compagnie des mines d'Anzin.

Incorporé le 07/10/1909 au 15° RA, envoyé en mobilité le 26/09/1911, certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914, arrivé au 1° RA comme brigadier le 09/08/1914. Passé au 102° RA le 01/10/1915, passé au 305° RA lourde le 10/08/1918. Se retire à Haspres, rue de Saulzoir. Libéré des obligations militaires le 15/10/1937.

Poilus Fernand MORELLE

Né le 25/06/1888 à Haspres, fils de Charles Henri Désiré et de Marie Vérin, exercant la profession de Sculpteur Modeleur.

Incorporé à la 1° section de compagnie et ouvriers le 05/10/1910. Caporal le 24/09/1911. Envoyé en disponibilité le 25/09/1912. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l'activité par décret du 01/08/1914, arrivé au 127° RI le 03/08/1914. Classé dans le service auxilliaire pour otite chronique bilatérale avec perofation du tympan droit le 25/03/1915. Détaché aux forges et aciéries de la marine à Saint Chamont le 06/05/1915. Maintenu au service auxilliaire le 09/02/1916, affecté le 01/07/1917, détaché à l'usine de Pelliat, 28 rue du chateau à Asnières le 20/03/1918 et affecté le dit jour à la 24° section du gouverneur militaire de Paris. Envoyé en congé illimité le 22/07/1919.

Se retire à Asnières sur Seine, rue de l'avenir. Libéré des obligations militaires le 15/10/1937.

Poilus Georges BANTIGNY

Haspres 59198 Prisonnier de guerre.

Une tradition plus que centenaire

Chaque année, la mairie établie le recensement de tous les jeunes gens de la commune. Cette opération est l'acte fondateur de la classe. Plus tard, lorsque deux anciens conscrits se croisent, il est courant d'entendre : Salut la classe !!

La tradition du bal de classe

Chaque année, les jeunes de la même classe se rendent au chef lieu de canton devant le conseil de révision, (de mon temps c'était les trois jours), étape préalable au service militaire, pour déterminer leur aptitude.

L'année qui précéde le passage conseil, les jeunes garçons se réunisent pour fêter leur classe. Un bal de classe est alors organisé et les fonds récoltés sont répartis entre les conscrits.

Pour l'occasion un président et une présidente sont élus.

Affublés d'oripaux et de casquettes multicolores, les jeunes conscrits défilent dans les rues du village, le plus jeune précéde le cortège avec le drapeau représentatif de sa classe.

Guy Morelle raconte : "Le cortège se rendait au café de la musique, rue Paul Vaillant Couturier, c'est là qu'avait lieu le bal de classe. On se souvient de son bal de classe comme de sa communion."

L'événement est suivi de rituels : le dernier décédé d'une classe a le droit de se faire enterrer avec le drapeau de sa classe.

Le bal de classe au XXI° siècle :

Malgré l'arrêt du service militaire, la tradition continue chaque année et fait partie intégrante de notre folklore local.

Au mois de septembre, les jeunes haspriens en age d'atteindre les 18 ans, se réunissent en association afin de préparer leur bal de classe.

Le bal de classe 2010

Ils organisent des activités et des manifestations en vue de recolter de l'argent.

Au mois d'avril, a lieu la cérémonie du bal de classe. Tous les habitants du village y sont invités. Les garçons en costumes et les filles en robes de soirée sont reçus à la mairie par Monsieur le Maire qui les remercies de perpetuer la tradition. Les couples partent ensuite en cortège vers la salle des fêtes, précédés par la fanfare et les canonniers.

Le président de la classe , après avoir prononcé son discours, ouvre le bal avec sa cavalière. Une fois les danses terminées, un vin d'honneur vient conclure la journée.



Haspres - Genealegrand
© 2015 - Olivier LEGRAND